amour en ligne
Publié le - 779 aff. -

J'ai invité un inconnu chez moi pour coucher avec

J’aime le sport et je me rends au moins 3 fois dans la semaine dans une salle de gym pour mes entrainements. En dehors de mes activités sportives, je préfère rester chez moi pour lire un livre ou regarder la télé. Le mois passé dans la salle de gym, j’ai flashé sur un superbe mec au physique impressionnant. Cet adonis était vraiment attirant et je ne faisais que le dévorer du regard durant mes entrainements. Trois jours après, je l’aperçus de nouveau dans la salle de gym et décidai de l’approcher. La suite est très intéressante et peut faire partie des histoires érotiques les plus passionnantes.

L’invitation

Cette fois, je m’approchai de cet homme afin de discuter avec lui. Le premier contact fut facile et il m’avait l’air gentil, même s’il parlait très peu. Après lui avoir raconté n’importe quoi pour essayer de le séduire, je l’invitai chez moi à prendre un verre, ce qu’il accepta. Mathieu, c’est son nom, était du genre timide et fait partie des gens à secouer avant qu’ils ne passent à l’action.

Une partie de sexe très sportive

À la fin de mes entrainements, je rentrai à la maison en compagnie de Mathieu. Je servis un jus de fruit à ce beau timide, assis dans le divan et très avare en parole. Pour le pousser à réagir, je me mis toute nue devant lui et l’invitai à en faire autant. Il s’exécuta en silence.

Mathieu avait le sexe bien dressé et semblait attendre un signal avant de me sauter dessus. Comme il tardait à se décider, je m’approchai de lui et saisis sa queue avant de lui glisser à l’oreille les mots suivant : « prends-moi comme une chienne ». Il n’en fallait pas plus pour que Mathieu se lâche totalement. Comme une vraie brute, il me souleva avec force, au point de me faire toucher le plafond, et me fit descendre en chute libre et les jambes écartées pour un atterrissage direct sur son énorme « bâton rugueux ». Pendant une trentaine de minutes, Mathieu me fit vivre une partie de sexe très sportive et j’en redemande.